Header 03

Championnats de France Elite à Chartres du 16 au 21 juin 2024

Des Stadistes au niveau

Le rideau est tombé sur les championnats de France élite 2024 et les Stadistes peuvent être satisfaits de leur prestation.  Le classement élite de la compétition en atteste avec une belle 16ème place, 6 de mieux qu'en 2023 les Stadistes ont su répondre présents.

Le bilan de 3 finales A, 7 finales B et 7 finales C démontre bien le niveau de performances réalisées par les Stadistes. Même si on aurait aimer un podium ou une sélection pour illustrer encore mieux ce bilan, il n'en reste pas moins que tous ont montré un état d'esprit combatif et irréprochable.

A commencer par Anaïs PODEVIN qui obtient le meilleur résultat avec une 4ème place sur 200 Dos (2.12.36) record personnel, et qui pouvait rêver en grand à l'issu des séries avec le 2ème temps mais la finale ne s'est pas passée comme souhaitée. Anaïs se remobilise malgré une déception légitime de la veille en remportant la finale B du 50 Dos (29.45) et prend la seconde place du 100 Dos (1.02.66) en finale B.

Geoffroy MATHIEU réalise des performances au meilleur des moments. Depuis deux ans et son opération du dos, Geoffroy n'avait plus établi de performances à la hauteur de son talent, il a ainsi renoué avec un niveau de performance qui lui a permis de prendre une belle 5ème place lors de la finale A du 200 Dos (1.59.11) et redescendre sous la barre des deux minutes sur la distance. Sur la distance inférieure, il arrache la 3ème place de la finale B du 100 Dos (55.83) alors qu'il n'avait plus nagé sous les 57 secondes; sur 50 Dos (26.50) Geoffroy prend la 2ème place de la finale C, tout heureux de renager sous les 27 secondes.

La bonne surprise de ces championnats s'appelle Maxime DEPAOLI, tout juste qualifié suite aux championnats de Nationale 2, on ne pouvait l'arrêter. A cette occasion, Maxime rentre dans sa première finale A sur 1500 NL (15.42.08) record personnel et une 8ème place. Maxime s'adjuge deux finales B sur 400 NL (3.58.29) en 3ème place et toujours avec un nouveau record personnel, sur 800 NL (8. 13.40) il explose sa meilleure marque  pour prendre une 5ème place, sans oublier sa prestation lors des séries sur 200 NL (1.54.78) encore mieux qu'en N2. Maxime réalise ainsi un cent pour cent.

Lilou ALZAIX, malgré un début de semaine compliquée pour ces premiers championnats, réalise une fin de championnats à la hauteur de ses capacités. Lilou accède ainsi en finale B sur 200 4Nages (2.21.42) record personnel et une 5ème place très disputée en poche. Lilou réussit également à se hisser en finale C sur 50 Papillon qu'elle remporte avec un nouveau record personnel à la clé (27.89); et sur 100 Papillon (1.02.50) avec une 4ème place et tout proche de sa meilleure marque. 

Alice CRUZ, malgré une préparation perturbée, n'a jamais baissé les bras et réussit à atteindre la finale B sur 400 4Nages (5.10.32) pour une 7ème place. Alice s'adjuge également deux finales C sur 200 Brasse (2.43.37) avec une belle 3ème place et une 8ème place sur 200 Papillon (2.23.95) toujours en finale C.

Margot VIGUIER, issue des qualifications des championnats de France de Nationale 2, a monter qu'elle avait bien sa place dans ces championnats en arrachant deux finales C. Tout d'abord sur le 200 Dos (2.23.22) une 7ème place et un nouveau record personnel, puis sur 100 Dos (1.06.30) 8ème, Margot montre par ces performances et les classements qu'elle a bien le niveau élite.

Enfin, seule nageuse à ne pas connaître la sensation d'une finale, Camille FRADIER n'a pas pu défendre dignement ses chances à cause du réveil d'une blessure aux adducteurs lors des séries du 100 Brasse, dommage...